Titre

Guide illustré de Timgad (antique Thamugadi) [1911]

Description

Après sept années de découvertes, l'architecte en chef des monuments historiques réédite son guide de 1903 : quelques nouvelles photographies et d'anciennes cadrées en pleine page font oublier que le texte n'a été que très partiellement remanié

Créateur

Ballu, Albert (1849-1930). Auteur

Source

Bibliothèque d'Antiquité d'Aix (BiAA - MMSH Aix-en-Provence), cote BIAA Afa 75

Éditeur

Neurdein Frères (Paris)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/259878928
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BIAA-AFA-75_Ballu-Guide_Timgad-1911_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
VIII-142 p. : ill.
19 cm

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/851

Résumé

Mention en fin de rapport : "Paris, le 15 septembre 1910".

Au cours des dernières années, les archéologues n'ont pas chômé et poursuivent le déblaiement du site : il y a maintenant plus de 50 lieux à visiter dans un ordre recommandé, en commençant par l'Hôtel et le marché arabe. Dans son exposé général de 1910, A. Ballu rappelle les problèmes d'approvisionnement en eau et souligne le progrès apporté en 1900 par la pose de conduites en fonte pour l'amener sur le site.

Une fontaine très occidentale installée sur le site de Timgad (1911)

L'arrivée de l'eau a permis l'installation d'une fontaine à l'usage de tous (autochtones et équipes du Service d'archéologie) : un progrès incontestable magnifié par la réplique de très bon goût du Manneken-Piss de Bruxelles. La population locale a sûrement apprécié cet extrême raffinement occidental. L'occasion de se souvenir que les Romains étaient très soucieux de l'hygiène individuelle et collective et que les latrines publiques témoignent de leur très grande maîtrise technique des questions hydrauliques : un ingénieux réseau de caniveaux périphériques assurait l'évacuation permanente des déchets vers un égout principal, ce qui fera dire à A. Ballu que "Comme on le voit, c'est le système du tout à l'égout dont, à notre époque, on a la prétention de s'attribuer l'invention".

Les latrines publiques (Timgad, 1911)

Et comme un bienfait ne vient jamais seul, un hôtel-restaurant a pu être construit pour le plus grand confort des voyageurs qui voudraient séjourner quelques jours près du site.

Le marché arabe à Timgad (1910)

Chemin faisant, l'hôtelier loue aux indigènes des magasins, rendant d'autant plus prospère le marché arabe local.

Diane surprise au bain par Actéon, petit-fils d'Apollon (Timgad, 1911)

Toujours très riche en photographies, comme cette très belle mosaïque de Diane, le rapport de 1910,  reprend en très grande partie, parfois intégralement, le document de 1903 (également sans table des illustrations) : la présentation en planches hors texte et en pleine page des illustrations, souvent limitées jusque-là à des vignettes de taille réduite, donne l'apparence d'un texte plus substantiellement enrichi.

Si Albert Ballu est soucieux de documenter son bilan annuel, il n'oublie pas de promouvoir l'avancée des fouilles sous son nom dans un ouvrage parallèle : "Les ruines de Timgad, sept années de découvertes, ouvrage illustré de 25 planches hors texte dont 3 en couleurs et de 18 plans".

Numérisation Michel Kébaïli (Centre Camille Jullian MMSH, Aix-en-Provence)

Provenance

Bibliothèque d'Antiquité d'Aix (MMSH, Aix-en-Provence)
Fichiers
BIAA-AFA-75_Ballu-Guide_Timgad-1911.pdf

Citer ce document

Ballu, Albert (1849-1930). Auteur, “Guide illustré de Timgad (antique Thamugadi) [1911],” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 2 juillet 2022, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/851.

Formats de sortie

Géolocalisation

Position : 827 (304 vues)

Bibliographie

Embed

Copy the code below into your web page