Titre

Revue de la Chambre de commerce de Marseille

Description

Toujours plus grand, toujours plus vite, toujours plus loin : rien ne saurait entamer l'appétit économique, industriel, commercial et logistique de la Chambre de Commerce de Marseille mobilisée dans la reconstruction du pays.

Créateur

Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence. Auteur

Source

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence), cote RES 15069

Éditeur

Chambre de commerce de Marseille (Marseille)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : https://www.sudoc.fr/140664297
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_vignette.jpg

Format

application/pdf
17 vols
18 371 p.
cm

Langue

Type

text
publication en série imprimée
printed serial

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/1000

Autre forme de titre

Bulletin de la Chambre de commerce de Marseille. Correspondance et documents (Suite de)
Revue de la Chambre de commerce et d'industrie de Marseille (Devient)
Recueil commercial et maritime de Marseille (Suppl. juridique à la Revue de la CCM, 1948)
Chambre de commerce de Marseille. Bulletin des demandes et offres d'articles et demandes et offres de représentation (Suppl. à la Revue de la CCM, 1949)
Bulletin de la Chambre de commerce de Marseille. Correspondance et documents (Suite de)

Résumé

Le "Bulletin de la Chambre de commerce de Marseille. Correspondance et documents" ne survit pas à la Seconde Guerre Mondiale et s'arrête en septembre 1939 pour renaître en novembre 1941 sous un nouveau titre "Revue de la Chambre de commerce de Marseille".

Le contenu informationnel est proche de celui du Bulletin mais les rubriques éditoriales ont été dépoussiérées : elles sont moins construites sur le domaine technique de l'information (les douanes, les transports, les postes,..., créées au 19e siècle) que sur les sujets d'intérêts supposés des lecteurs (activité consulaire, progrès techniques et commerciaux, données statistiques). Le spectre documentaire s'élargit : on voit apparaître une rubrique dédiée à l'histoire du commerce à Marseille en puisant dans ses propres archives ou en conviant une plume extérieure*, une autre est réservée à l'incontournable revue de presse et les dossiers récurrents à destination des professionnels, comme la législation et la réglementation, sont épaulés par deux nouveaux suppléments mensuels : un supplément juridique, le "Recueil commercial et maritime de Marseille" à partir d'avril 1948 et un supplément commercial, le "Bulletin des demandes d'offres d'articles et demandes et offres de représentation" qui démarre en janvier 1949. La revue, présentée avec une typographie d'un niveau en progrès constant le long de son existence, s'enrichit d'une importante iconographie à partir de 1946 (en particulier, des photographies aériennes de bonne qualité et de pleine page) et s'orne de très nombreuses publicités illustrées (en général, des photographies de plan large, rarement renouvelées d'une année sur l'autre) jusqu'à représenter plus de 30% de la pagination. L'iconographie coloniale disparaît totalement, à l'exception d'une réclame plutôt naïve et désusète énumérant tous les usages industriels du caoutchouc d'origine végétale. Les couvertures arborent une couleur bleue à partir de décembre 1944. La revue présente également des numéros spéciaux, d'abord thématiques (Libération, Afrique, Durance) puis annuels consacrés au bilan économique de l'année précédente.

Un déchargement de primeurs, encore assez manuel, arrivant très probablement d'Algérie (Joliette, mars 1949)

Ce qui préoccupe la CCIMP, c'est la place du port (ici, synonyme de la ville) dans l'économie nationale et, à un niveau encore supérieur, la place de la Méditerranée dans le monde. Si elle s'intéresse toujours à l'arrière-pays (ressource en eau pour l'irrigation des campagnes), le monde rural reste très traditionnel et la géographie est d'abord appréciée comme une ressource logistique et énergétique, le Rhône promettant une série de barrages hydro-électriques. La CCIMP se préoccupe davantage de l'urbanisme de la ville (on prend aujourd'hui conscience de l'ampleur des destructions infligées à certains quartiers et aux installations industrielles, ravages rarement associés à l'image de Marseille) et de son évolution démographique (entre 1872 et 1944, la population devient majoritairement urbaine), des extensions du port (très endommagé, Marseille entre dans une longue et coûteuse période de reconstruction). La construction navale est essentielle car de nombreux navires ont été coulés : elle est secondée par des infrastructures portuaires et un outillage de manutention toujours plus performants et mieux adaptés. En quelques années, et avec moins d'unités actives, les nouveaux cargos plus grands et plus rapides afficheront un tonnage total très supérieur à celui de la flotte d'avant-guerre.

Milieu des années 1950, la généralisation de l'emploi des chariots élévateurs (Marseille, juillet 1956)

À partir des années 1949/1950, un tourisme moins élitiste est perçu comme une opportunité économique crédible (la douceur du climat provençal, une demande séduite par les promesses exotiques des colonies françaises, en particulier d'Afrique) et l'opportunité de développer le trafic voyageurs par mer (les simples traversées et les croisières deviennent plus abordables sur de nouvelles gammes de paquebots), le millionième passager étant enregistré en 1951. Par air également, le port aérien de Marseille-Marignane se développe (il est géré par la CCIMP) et l'évolution de l'aéronautique ouvre des horizons insoupçonnés en termes de distance, de vitesse, de capacités et de tarifs.

Avions (bientôt à réaction) vs paquebots (Marseille, juillet 1956)

L'emballement technologique, l'optimisme lié à la diffusion de l'usage de l'électricité (centrales hydro-électriques et centrales thermiques au charbon), la croissance du réseau ferré, le développement de la flotte maritime et aérienne, ne peuvent pas cependant complètement masquer un arrière-plan de problèmes économiques non résolus et très réalistes : les questions monétaires et fiscales, l'inflation, l'intéressement, les salaires, la productivité, les conflits sociaux, la crise de la Sécurité Sociale forment un cortège d'interrogations politiques et économiques qui accompagne la majorité des éditions.

Parce que le transport maritime à ces niveaux est par nature mondial, l'actualité internationale s'invite aussi dans les questions de fond : l'avenir des empires coloniaux (naissance de l'Union française, l'ombre du Commonwealth), la crise du Canal de Suez, la faim dans le monde, les conflits territoriaux, la Guerre Froide,...impactent directement l'activité économique et sont documentés par des articles d'analyse particulièrement lucides. Même s'il y a une volonté de l'effacer, persiste le sentiment d'un monde à deux vitesses : des campagnes rurales où la main d'œuvre agricole, souvent émigrée, cueille toujours à la main les fruits de saison et s'affaire aux vendanges, bien éloignée du machinisme agricole d'origine américaine déployé en Outre-mer et des promesses technologiques des autres secteurs : arrivée des calculateurs IBM dans le tertiaire et des premiers automates dans l'industrie. Une mécanisation de plus en spécialisée qui coexiste, au moins provisoirement, avec une main d'œuvre portuaire "généraliste", en partie venue d'Afrique du Nord, qui côtoie familièrement les immenses grues et autres portiques affairés à décharger les navires à quai et charger les camions et les trains pendant que les convoyeurs à ruban délestent les minéraliers, les terminaux siphonnent les pétroliers, et les aspirateurs à grain vident les cales des vraquiers venus d'Afrique et d'Asie du Sud-Est.

Au long de sa quinzaine d'années d'existence (en 1958, la revue change à nouveau de nom pour s'appeler plus administrativement Cahiers de documentation - C.C.I.M.), la Revue nous montre une institution toujours très ouverte sur le monde et avide de toutes les opportunités qu'il peut offrir (construction de la CECA, ouverture du Marché Commun) mais plus inquiète de la concurrence des pays émergents, des autres ports français (le Havre et Rouen talonnent Marseille sur certains créneaux d'import-export, Dunkerque émerge, ...) ou, plus traditionnel, des grands ports européens comme Anvers ou Gênes. Une institution également plus soucieuse de toutes les menaces qu'elles peuvent abriter (ruptures technologiques, nouvelles alliances géostratégiques, remise en cause des rentes coloniales). Une institution convaincue que l'essor de l'économie locale et de son rôle national passe dorénavant par les très grands investissements structurels (acteur majeur de l'aménagement du territoire) et par une innovation industrielle, technologique et commerciale permanente, qu'il faut s'engager totalement dans la dynamique euphorique des 30 glorieuses, et toujours garder une longueur d'avance dans le cycle production/distribution/consommation : une position centrale dans ce moteur à trois temps au régime de plus en plus élevé.

"Seul le rendement compte" (machine à additionner - publicité de Burroughs Corporation, US, 1957)

__________
* En particulier des personnages et des évènements des 18e et 19e siècles qui ont marqué la cité phocéenne et le commerce maritime. La rubrique invite parfois des universitaires, comme Georges Duby qui signe un article "Le port de Marseille et la civilisation provençale au Moyen-Âge" (mars 1955).

Table des matières

Sommaire des fascicules :
  • ACTIVITE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE MARSEILLE
  • LA PAGE DE L'HISTOIRE DU COMMERCE DE MARSEILLE
  • INFORMATIONS ECONOMIQUES
  • LES PROGRES TECHNIQUES ET COMMERCIAUX DU PORT DE MARSEILLE
  • REVUE DE PRESSE
  • DOCUMENTATION LEGISLATIVE ET REGLEMENTAIRE
  • STATISTIQUES MENSUELLES DU PORT DE MARSEILLE: ET ANNEXES
 Suppléments
  • RECUEIL COMMERCIAL ET MARITIME DE MARSEILLE (suppl. juridique)
  • BULLETIN DES DEMANDES ET OFFRES D'ARTICLES ET DEMANDES ET OFFRES DE REPRESENTATION (suppl. commercial)
Publication de quelques n° spéciaux thématiques :

  • 1947 - N° spécial - Activité de la Chambre de commerce depuis la Libération
  • 1950 - N° spécial - Marseille et l'Afrique Française
  • 1950 - N° spécial - Activité économique de la ciconscription en 1950
  • 1952, extrait du n° 618, fév. - Decelle. - L'équipement de la Durance
  • 1952 - N° spécial - Activité économique de la ciconscription en 1951
  • 1953 - N° 636, n° spécial - Activité économique de la circonscription en 1952
  • 1954 - N° spécial - Activité économique de la circonscription en 1953

Provenance

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence)
Fichiers
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1941.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1942.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1943.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1944.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1945.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1946-1.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1946-2.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1946_Liberation.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1947-1.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1947-2.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1948-1.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1948-2.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1949-1.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1949-2.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1949-3.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1950-1.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1950-2.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1950-3.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1950_Afrique.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1950_Economie.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1951-1.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1951-2.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1951-3.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1952-1.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1952-2.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1952-3.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1952_Durance.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1952_Economie.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1953-1.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1953-2.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1953-3.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1953_Economie.pdf
RES-15069_Revue-Chambre-commerce-Mrs_1954-Economie.pdf

Citer ce document

Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence. Auteur, “Revue de la Chambre de commerce de Marseille,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 19 avril 2024, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/1000.

Formats de sortie

Position : 948 (536 vues)

Embed

Copy the code below into your web page