Titre

economiste (L') colonial illustré

Description

L'Exposition de 1922 ne présente pas seulement les richesses d'outre-mer : elle offre une occasion unique à plus de 2 000 exposants de toutes les régions françaises de proposer leurs produits dans un cadre prestigieux

Créateur

Murry F. (directeur de publication)

Source

Chambre de commerce de l'industrie de Marseille Provence - (CCIMP Marseille), cote RK-0540

Éditeur

éditeur inconnu (Paris)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/241718139
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/CCIAMP_RK-0540_Economiste-colonial-illustre_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
60 p.; ill.
37 cm

Langue

Type

text
publication en série imprimée
printed serial

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/720

Autre forme de titre

Économiste colonial : journal hebdomadaire (paraît sous ce titre en 1922)
L'exposition Coloniale de Marseille - Colonies et Protectorats (titre de 1922)

Résumé

L'Exposition coloniale nationale de 1922 est l'occasion de montrer les produits coloniaux et les produits régionaux : la Section métropolitaine compte le plus grand nombre d'exposants et s'est installée dans le Grand Palais, le bâtiment le plus vaste situé au centre du Parc de l'Exposition. Ce symbole fort rappelle que les colonies françaises ouvrent un marché au potentiel immense et constituent une nouvelle opportunité pour les exportations de produits nationaux, prioritaire même par rapport aux débouchés des autres marchés étrangers.

Le hall d'exposition de la Section métropolitaine (Grand Palais, 1922)
Contrairement à d'autres publications parallèles et publiées à la même époque, les nombreuses illustrations présentées dans l'édition de 1922 du journal "L'économiste colonial illustré", montrent davantage de photographies prises sur le terrain que de clichés des palais ou des stands de l'Exposition. Elles en font un témoignage intéressant et complémentaire aux publications plus officielles.

La France, inquiète du développement économique de certains de ses voisins européens et de leurs colonies respectives, voit dans son Empire colonial un avenir prometteur capable de l'aider à résister à cette concurrence multiple et investit dans la formation des populations locales pour assurer une production suffisante de produits qui lui manquent.
Un centre d'apprentissage à Conakry (Guinée)

Malgré les difficultés liées aux transports sur de longues distances (tonnage, conservation, durée), la France organise progressivement un circuit complet et cohérent qui va de la formation professionnelle aux marchés locaux et nationaux.
Un marché de coton à Ouagadougou (Haute-Volta, Burkina Faso)

Après la Première Guerre mondiale, la métropole est avide autant de matières premières industrielles de base (minerais, houille, bois, textile, caoutchouc,...) que de produits alimentaires (huiles, céréales, légumineuses, fruits, ...)
Un quai d'embarquement de marchandises à Lyndiane (Sénégal)

Provenance

Chambre de commerce de l'industrie de Marseille Provence - (CCIMP Marseille)
Fichiers
CCIAMP_RK-0540_Economiste-colonial-illustre.pdf

Citer ce document

Murry F. (directeur de publication), “economiste (L') colonial illustré,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 26 janvier 2021, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/720.

Formats de sortie

Position : 710 (59 vues)

Embed

Copy the code below into your web page

Bibliographie