Titre

Arrêt de la Cour du Parlement de Provence, tenant la chambre des vacations, du 2 septembre 1732

Description

Décret demandant la lacération et la crémation d'un libelle

Créateur

France. Parlement de Provence

Source

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence), cote RES-34785/1/1

Éditeur

s.n. (s.l.)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/201690306
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/RES-034785-1-1_Arrets-Parlement_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 pièce
22 p.
In-4

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/139

Couverture

Résumé

Le Parlement d’Aix, suivant l’exemple des Parlements de Paris et de Rouen, ordonne dans cet arrêt du 2 septembre 1732 la lacération et la crémation d’un libelle intitulé Mémoire touchant l’origine et l’autorité du Parlement de France, appelé Judicium Francorum.
Il s’agit d’un vieux pamphlet de la Fronde, adapté et corrigé, qui fait du Parlement de Paris un organe descendant du plaid franc et reléguant les Parlements de province au rang de simples tribunaux. L’auteur anonyme de ce libelle fait aussi de l’autorité populaire un autre contrepoids à la puissance royale, aux cotés du Parlement. La monarchie leur serait soumise.
Si l’idée d’un Parlement aux racines mérovingiennes peut plaire aux parlementaires dans leur opposition à l’absolutisme royal, l’autorité populaire qui est défendue est totalement rejetée, considérée comme républicaine.

Provenance

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence)
Fichiers
RES-034785-1-1_Arrets-Parlement.pdf

Citer ce document

France. Parlement de Provence, “Arrêt de la Cour du Parlement de Provence, tenant la chambre des vacations, du 2 septembre 1732
,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 16 octobre 2019, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/139.

Formats de sortie

Documents liés

Document sans lien

Embed

Copy the code below into your web page