Titre

Centuriæ caussarum, in summa rationum, vectigalium, et sacri ærarii provinciæ curia decisarum

Créateur

Clappiers, François de (1524-1588)

Source

Bibliothèque de droit Schuman (Aix-en-Provence), cote RES 34884/A-B

Éditeur

Jean de Gabiano (Lyon)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/201644169
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/RES_34884_Centuriae_caussarum_vignette.jpg

Format

application/pdf
2 vol.
[16] f.-387 p., [2] f.-356 p.-[36) f.
In-4

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/68

Couverture

Résumé

François de Clapiers (1524-1588), seigneur de Vauvenargues grâce à son mariage avec Marguerite de Séguiran en 1548. Juriste aixois, il exerça successivement les fonctions d'avocat, de lieutenant particulier au siège présidial d'Aix et de conseiller à la cour des Comptes, aydes et finances d'Aix (1555). Masson le dit carciste, c'est-à-dire partisan du comte de Carcès (1510-1582) sénéchal de Provence menant les catholiques lors des guerres de religion. Il est, avec François d'Estienne (également disponible en ligne), l'un des premiers arrêtistes de Provence. Son ouvrage, Centuriae caussarum, in summa rationum, vectigalium et sacri aerarii provinciae curia decisarum, est en effet loué pour ses vertus juridiques. Il est également l’auteur d’un Tractatus de imperio et juridictiones et d’un ouvrage consacré à la généalogie des comtes de Provence, le De Provinciae Phocensis comitibus brevis historia (tous deux disponibles en ligne).
La première édition des Centuriae caussarum date de 1588, l’année même de la mort de François de Clapiers. C’est l’édition plus commune, de 1616, qui a été numérisée.

L’expérience professionnelle de Clapiers est particulièrement intéressante dans l’élaboration de cet ouvrage. En effet, il devint conseiller à la Cour des Comptes, Aydes et finances en 1555. Or, au mois d’août de cette même année, était intervenu l’édit d’Anet. Le roi Henri II (1547-1559) y érigeait l’ancienne Cour des comptes en Cour des Comptes, Aides et Finances. Composée de dix-huit magistrats, cette juridiction procédait à l’enregistrement des fiefs, à l’érection d’une seigneurie en duché, marquisat ou comté, emportait enregistrement des lettres patentes du roi et conservait les documents fonciers. Elle exerçait également un jugement sur les comptes publics.

Provenance

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence)
Fichiers
RES_34884_A-B_Centuriae_caussarum_Vol1.pdf
RES_34884_A-B_Centuriae_caussarum_Vol2.pdf

Citer ce document

Clappiers, François de (1524-1588), “Centuriæ caussarum, in summa rationum, vectigalium, et sacri ærarii provinciæ curia decisarum,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 19 juillet 2019, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/68.

Formats de sortie

Documents liés

Document sans lien

Embed

Copy the code below into your web page