Titre

Bulletin économique et financier

Description

L'économie française, en particulier marseillaise, au jour le jour, de mars 1941 jusqu'à la libération d'août 1944 : le bouleversement de la Seconde Guerre mondiale sur la vie des entreprises, le commerce colonial et le quotidien des français

Créateur

Sémaphore de Marseille. Auteur

Source

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence), cote RES-4021

Éditeur

Sémaphore (Le) de Marseille (Marseille)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/039063682
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/RES-4021-Bulletin-eco-financier_vignette.jpg

Format

application/pdf
4 vols
2 010 p.
cm

Langue

Type

text
publication en série imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/670

Autre forme de titre

Sémaphore (Le) de Marseille (Est supplément de)
Bulletin économique et financier du Sémaphore de Marseille (Suite de )

Résumé

Après la défaite de la France en juin 1940, le Bulletin économique et financier réoriente la ligne éditoriale qu'il avait adoptée dès sa création et conservée pendant plus de 20 ans : à la fin des années 1930, les éditoriaux très politiques n'interppellent plus le pouvoir de manière critique, débordent rarement en pages intérieures et s'effacent progressivement au profit des questions centrées sur la finance, la monnaie, la bourse, la circulation des capitaux, le commerce intérieur et la vie des entreprises. Le journal est ramené à sa vocation initiale à être un simple supplément économique comme l'atteste le subtil changement de titre de mars 1941 : le Bulletin économique et financier du Sémaphore de Marseille (1920-1941) devient le Bulletin économique et financier : supplément hebdomadaire du "Sémaphore" (1941-1944), renforçant l'image d'une certaine autonomie et neutralité comme le rappelle l'évolution de ses compléments de titre : de mai 1921 à févr. 1934, le Bulletin prend comme sous-titre : "revue d'expansion française par la Méditerranée", puis, un mois après la mort en fév. 1934 d'Emmanuel Ancey, un des fondateurs du Sémaphore, il adopte comme sous-titre : "revue des intérêts méditerranéens", pour afficher plus sobrement à partir de janv. 1936 "revue hebdomadaire". L'aspect colonial, à l'allure plutôt expansioniste et potentionnellement dérangeant pour les autres empires coloniaux, est estompé au profit de préoccupations plus modestes et davantage locales.

Au cours du conflit, si les références à l'Allemagne et au Maréchal Pétain sont incontournables, la dimension internationale de la vie économique et politique reste cependant très présente à travers les articles consacrés au poids grandissant de certains pays (États-Unis et Japon) et au problème récurrent de l'approvisionnement de la France en matières premières stratégiques venant de l'étranger par transport maritime (carburants et métaux, par ex.) ou de son empire colonial (caoutchouc).

La guerre, pourtant reconnue comme étant la première à être "totale", contrairement à celle de 1914-1918 qui n’avait pas modifié structurellement l’économie et l'outil de production, pose la question en apparence triviale, presqu'ordinaire, de son mode de financement (par l'emprunt - bons du Trésor - ou par l'impôt ?) et de ses conséquences économiques (faut-il taxer ou limiter les bénéfices de l'industrie de l'armement et les dividendes versés aux actionnaires ?), question qui agite dans les mêmes termes l'Allemagne et l'Italie. Dans une sorte de fatalisme patriote, le journal tire le constat qu'il faut bien continuer à vivre, donc à consommer et à produire, et dès octobre 1943, il évoque de plus en plus fréquemment les modalités d'un "après-guerre" qui arrivera tout naturellement et un retour à la normale de l’économie selon des options à définir…

Sort commun à d'autres titres de la presse écrite de cette époque, la publication du Bulletin économique et financier sera suspendue dès la libération de Marseille en août 1944 (le n° 33 annoncé par le n° 32 du 12 août pour le samedi 26 août en raison des fêtes de l'Assomption n’est pas sorti en kiosque) et le journal ne reparaîtra plus jamais par la suite.

Provenance

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence)
Fichiers
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1941-2.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1941-3.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1941-4.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1941-5.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1941-6.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1942-1.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1942-2.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1942-3.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1942-4.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1942-5.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1942-6.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1943-1.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1943-2.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1943-3.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1943-4.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1943-5.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1943-6.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1944-1.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1944-2.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1944-3.pdf
RES-4021-Bulletin-eco-fin-Semaphore_1944-4.pdf

Citer ce document

Sémaphore de Marseille. Auteur, “Bulletin économique et financier,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 6 décembre 2020, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/670.

Formats de sortie

Position : 639 (191 vues)

Embed

Copy the code below into your web page

Bibliographie