Titre

Relation de la peste dont la ville de Toulon fut affligée en M. DCC. XXI. Avec des observations instructives pour la postérité. Par M. d'Antrechaus, chevalier de l'ordre de S. Michel, premier consul de Toulon pendant ladite année

Description

A Toulon, la peste apparue début octobre 1720 culmine en mai 1721 avec 400 morts par jour. L'isolement des habitants est levé en octobre 1721, laissant une ville ruinée et qui a perdu 60% de sa population. Comment éviter à l'avenir un tel désastre ?

Créateur

Antrechaus, Jean d' (1693-1762). Auteur
Machault d'Arnouville, Jean-Baptiste (1701-1794). Dédicataire
Estienne, Jacques (1719?-1795). Imprimeur / Imprimeur-libraire
Estienne, Robert (1723-1794). Imprimeur / Imprimeur-libraire

Source

BU médecine-ondotologie (Marseille), cote BUT RES 14017

Éditeur

freres Estienne, libraires, rue Saint Jacques, à la Vertu (Paris)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/042605016
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BUT-13254_Toulon_Traite-peste_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
XXIII-[1]-380-[3-1 bl.]
in-12

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/685

Couverture

Autre forme de titre

Relation de la peste dont la ville de Toulon fut affligée en 1721. Avec des observations instructives pour la postérité. Par M. d' Antrechaus, chevalier de l'ordre de Saint Michel, premier consul de Toulon pendant ladite année (Autre titre)
Relation de la peste dont la ville de Toulon fut affligée en 1721. Avec des observations instructives pour la postérité. Par M. d'
Relation de la peste dont la ville de Toulon fut affligée en MDCCXXI (Autre titre)

Résumé

Épître dédicatoire à Jean-Baptiste Machault d'Arnouville, garde des sceaux, ministre et secrétaire d'État de la marine. - Privilège royal du 15 mars 1756 octroyé à Jean d'Antrechaus. - Sig. a-b8/4, A-Ii8/4. - Ornement typographique au titre, bandeaux, culs-de-lampe et lettres ornées gravées sur bois (Notes).
Médecins au chevet d'un pestiféré

A Toulon, la peste apparue début octobre 1720, soit 5 mois après ses premiers ravages à Marseille, culmine en mai 1721 avec 400 morts par jour. L'isolement des habitants est levé en octobre 1721 (la fin de l'épidémie à Marseille est datée d'août 1722), laissant une ville ruinée qui a perdu 60% de sa population. Un épisode plus court mais proportionnellement aussi meurtrier, voire davantage, que celui de la cité phocéenne.

L'auteur ne contente pas d'établir un historique précis et détaillé de la peste, il essaie d'en tirer toutes les leçons et propose de nombreuses recommandations pour éviter de telles épidémies ou tout au moins en minimiser les conséquences. Un véritable vade-mecum à suivre scrupuleusement.

Provenance

BU médecine-odontologie (Marseille)
Fichiers
BUT-14017_Antrechaus_Relation-peste.pdf

Citer ce document

Antrechaus, Jean d' (1693-1762). Auteur et al., “Relation de la peste dont la ville de Toulon fut affligée en M. DCC. XXI. Avec des observations instructives pour la postérité. Par M. d'Antrechaus, chevalier de l'ordre de S. Michel, premier consul de Toulon pendant ladite année,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 6 décembre 2020, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/685.

Formats de sortie

Géolocalisation

Position : 653 (166 vues)

Embed

Copy the code below into your web page

Bibliographie