Titre

Acte declaratif de l'etat present de la santé de la ville de Marseille, & de la désinfection generale qui y a été faite par ordre du Roy

Description

Pour permettre la reprise du commerce à Marseille après la peste de 1720, Louis XV ordonne le 19 août 1722 la mise sous scellés et la désinfection de tous les magasins de la ville : mais ces mesures, appliquées avec rigueur, seront-elles suffisantes ?

Créateur

Bailly de Langeron. Auteur
France. Gouvernement de Marseille. Auteur
Besongne, Jean-Baptiste (1680-1753). Imprimeur / Imprimeur-libraire

Source

BU médecine-ondotologie (Marseille), cote BUT RES 12324/12

Éditeur

imprimerie de Jean-Baptiste Besongne le pere, imprimeur de Monseigneur l'intendant, ruë Ecuyere (( Rouen,)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/042832721
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BUT-RES-12324-12_Etat-declaratif_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
12 [i.e. 32]
in-4

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/683

Couverture

Autre forme de titre

Acte declaratif de l'etat present de la santé de la ville de Marseille, & de la désinfection generale qui y a été faite par ordre du Roy. - Marseille : Jean-Baptiste Boy et Jean-Antoine Mallard, 1722 (Autre édition sur le même support)
Acte déclaratif de l'état présent de la santé de la ville de Marseille, et de la désinfection générale qui y a été faite par ordre du Roi (Titre modernisé)

Résumé


Pendant la grande peste de 1720, un médecin oeuvrant au Lazaret
(établissement de quarantaine des équipages, passagers et des marchandises débarquant au port de Marseille)
Rapport établi par le Bailly de Langeron, Lieutenant général des armées du Roy, Chefs d'escadre de ses galères, et Commandant pour sa Majesté dans la ville de Marseille & son terroir. Pour permettre la reprise du commerce à Marseille après la peste 1720, Louis XV demande le 19 août 1722 la fermeture, la mise sous scellés et la désinfection de tous les magasins de la ville (940 scellés seront au total recensés).

Il confie cette difficile mission à un fidèle lieutenant, le Bailly de Langeron, qui nomme les commissaires généraux chargés de récupérer les clés de tous les magasins, s'assurent de leur mise sous scellés et de leur désinfection. Se méfiant des fripiers, les plus susceptibles de détenir des marchandises infestées (vêtements, draps, etc., il procède à des contrôles surprise durant la quarantaine et envoie ses commissaires, escortés de soldats, saisir en secret des marchandises pour les conduire au Lazaret, les examiner et les passer au parfum si nécessaire...

Comme cela ne suffit pas à écarter tout danger, Le Bailly de Langeron élargit ces mesures aux églises, aux couvents, aux hôpitaux et à tous les navires. Particulièrement méticuleux, il ne manque pas de rédiger des rapports réguliers qui seront publiés l'année suivante et qui nous apprennent le détail des opérations menées, des moyens engagés et les progrès obtenus.

Commencée fin août 1722, sa mission s'achève au 1er décembre de la même année, date à laquelle il certifie qu'après le territoire, puis la ville, désormais tous les magasins et les navires sont sains.

Provenance

BU médecine-odontologie (Marseille)
Fichiers
BUT-RES-12324-12_Etat-declaratif.pdf

Citer ce document

Bailly de Langeron. Auteur, France. Gouvernement de Marseille. Auteur, et Besongne, Jean-Baptiste (1680-1753). Imprimeur / Imprimeur-libraire, “Acte declaratif de l'etat present de la santé de la ville de Marseille, & de la désinfection generale qui y a été faite par ordre du Roy,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 6 décembre 2020, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/683.

Formats de sortie

Position : 617 (218 vues)

Embed

Copy the code below into your web page

Bibliographie