Parcourir les contenus (25 total)

  • Sujet est exactement "Epidémies"

BUT-4056_Montfalcon_Essai-fievres.pdf
Au long du 19e siècle, la France subit de graves épidémies : le mode de propagation des maladies oppose les infectionnistes, partisans de la théorie des miasmes et les contagionnistes pour qui la contamination s'opère par contact entre individus

Position : 759 (132 vues)

BUT-14054_Bertulus_Marseille-intendance.pdf
En 1861, des cas de fièvre jaune apparaissent à Saint-Nazaire : évènement qui rappelle qu'en 1850, les pouvoirs publics suppriment l'Intendance sanitaire de Marseille qui refuse l'entrée de marchandises en provenance de Malte touchée par le choléra

Position : 707 (252 vues)

BUT-14033_Reglemens_intendance.pdf
La crainte des épidémies conduit Marseille à mettre en quarantaine tout ce qui provient d'un port soupçonné d'abriter des cas infectieux : l'isolement se fait au Lazaret, établissement au copieux règlement de 747 articles !

Position : 721 (236 vues)

BUT-4848_Jobert_Notice-epidemie-cholerique.pdf
La multiplication des épidémies au 19e siècle a divisé la communauté médicale entre les partisans de la théorie des miasmes, vecteurs de la maladie véhiculés par l'air, et les partisans de la contagion par contacts directs entre individus

Position : 717 (240 vues)

BUT-4648_Laugier_Etude-cholera.pdf
La peste ou le choléra ? A Marseille, si la peste a battu des records au 18e siècle, tout au long du siècle suivant, le choléra se classe en haut du podium : malgré toutes les précautions prises, comment expliquer ses réapparitions périodiques ?

Position : 700 (264 vues)

BUT-3664_Reynes_Fievre-typhoide.pdf
Le problème de Marseille ? L'hygiène. Des logements salubres, des eaux d'alimentation pures comme celles du canal de la Durance et de la Madrague, des égouts totalement étanches et la fermeture de tous les puits : fini le typhus !

Position : 605 (359 vues)

BUT-RES-12324-7_Fievre-jaune.pdf
Le fondateur de l'Observateur des sciences médicales dénonce l'incompétence des professeurs de l'École secondaire de Médecine de Marseille qui composent la commission de salubrité publique et qui ont censuré un de ses article sur la fièvre jaune

Position : 588 (374 vues)

BUT-605_Dubrueil_Rapport-cholera.pdf
En 1853, après avoir ravagé l'Europe, le choléra touche les régions méditerranéennes : deux professeurs de l'université de Montpellier mènent une enquête statistique de terrain qui démontre que le fléau a été importé d'Afrique par Marseille et Sète.

Position : 547 (395 vues)

BUT-4503_Cholera-asiatique.pdf
En 1849, Marseille est frappée pour la quatrième fois par une épidémie de choléra, probablement venue du delta du Gange. Meurtrière, E. Zola s'en inspira pour son roman-feuilleton "Les Mystères de Marseille" publié par le "Messager de Provence"

Position : 492 (417 vues)

BUT-21424_Gaide_Peste-Indochine.pdf
Dans les années 1920, la peste ne cesse de régresser en Indochine : si les vaccinations sont efficaces, les médecins coloniaux savent que seul l'assainissement des rues et des habitations, où prolifèrent les rats, permettra d'éradiquer ce fléau

Position : 478 (423 vues)

BUT-610_Papon_Peste_T1.pdf
Depuis l'Egypte antique jusqu'à l'Europe du 18e siècle, la peste est omniprésente dans toutes les sociétés humaines : un cortège ininterrompu d'épidémies qui déciment des populations démunies contre un fléau aux origines obscures

Position : 544 (397 vues)

BULA-38896_Alezais-Blocus-Mrs.pdf
Au début de 1722, Marseille croit en avoir fini avec la peste mais en mai, une seconde contagion fait craindre le pire. Les Procureurs de la province décrète l'isolement total : des troupes cernent la ville et interdisent tout échange

Position : 575 (382 vues)

BUT-14017_Antrechaus_Relation-peste.pdf
A Toulon, la peste apparue début octobre 1720 culmine en mai 1721 avec 400 morts par jour. L'isolement des habitants est levé en octobre 1721, laissant une ville ruinée et qui a perdu 60% de sa population. Comment éviter à l'avenir un tel désastre ?

Position : 567 (385 vues)

BUT-RES-12324-10_Benoti_Pridie.pdf
La grande peste qui frappa Marseille de mai 1720 à août 1722 n'épargna qu'un temps Avignon : en 1721, la peste s'étend vers l'ouest et frappe la cité des papes au printemps

Position : 602 (361 vues)

BUT-RES-12324-12_Etat-declaratif.pdf
Pour permettre la reprise du commerce à Marseille après la peste de 1720, Louis XV ordonne le 19 août 1722 la mise sous scellés et la désinfection de tous les magasins de la ville : mais ces mesures, appliquées avec rigueur, seront-elles suffisantes…

Position : 381 (483 vues)

BUT-RES-12324-4_Arret-Cour.pdf
En 1629, la peste menace la Provence : son Parlement adopte un règlement qui organise la vie des communes qui seraient contaminées. Près de 80 mesures de protection, désinfection, restrictions, confinement et mise en quarantaine

Position : 236 (574 vues)

RES-28937_Ribbe_Deux-chretiennes.pdf
Dans les hôpitaux d'Aix, deux soeurs aident les malades de la peste, fléau attribué à la colère de Dieu. Dans 15 lettres adressées à leur parents, elles témoignent de leur dévouement sacrificiel et expiatoire où pitié et piété se confondent

Position : 529 (402 vues)

BULA-21426_Ribbe_Ancien-barreau.pdf
De novembre 1720 à septembre 1721, deux avocats, isolés par la peste, s'écrivent plus de 50 lettres dans lesquelles s'entrelacent de très sérieuses questions de droit et de tragiques informations sur l'épidémie qui décime la population aixoise...

Position : 503 (412 vues)

BUT-8539_Service-sanitaire-maritime-Mrs.pdf
A part les marins, les Marseillais, qui ont déjà oublié les ravages de la grippe espagnole, ignorent l'existence et le rôle du service de la Santé : empêcher l'entrée par les navires des maladies contagieuses, comme la peste et le choléra.

Position : 62 (948 vues)

BULA-4123_Bertulus_Chevalier-Roze.pdf
A bord du Grand-Saint-Antoine qui apporta la peste à Marseille, arrivent le capitaine Chataud, reconnu responsable de l'épidémie, et le chevalier Roze qui organisa héroïquement la lutte contre le fatal fléau : une vraie légende !

Position : 413 (464 vues)

FR_MMSH_MDQ_HPE_BR_035_03.pdf
En 1720, pour la 23ème fois, Marseille est contaminée par la peste. Le secours des magistrats et des médecins ne suffit pas : la fête du Sacré-Coeur, instaurée par l'évêque du diocèse, stoppe enfin l'épidémie, ce que les marseillais oublieront...

Position : 294 (534 vues)

Formats de sortie

atom, dc-rdf, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2