Titre

Reglemens à l'usage de l'intendance sanitaire de Marseille : suivis des loi, ordonnances, instructions ministérielles et autres documens concernant la police sanitaire

Description

La crainte des épidémies conduit Marseille à mettre en quarantaine tout ce qui provient d'un port soupçonné d'abriter des cas infectieux : l'isolement se fait au Lazaret, établissement au copieux règlement de 747 articles !

Source

BU médecine-ondotologie (Marseille), cote BUT 14033

Éditeur

imprimerie de Marius Olive (Marseille)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : https://www.sudoc.fr/022488383
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BUT-14033_Reglemens_intendance_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
328 p.
25 cm

Langue

Type

text
manuscrit
manuscript

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/760

Autre forme de titre

Règlements à l'usage de l'intendance sanitaire de Marseille : suivis des lois, ordonnances, instructions ministérielles et autres documents concernant la police sanitaire (Titre modernisé)

Résumé

A partir du 16e siècle, la France redoute les pandémies et établit un cordon sanitaire le long de ses côtes méditerranéennes : le Lazaret de Marseille, créé en 1663 au lieu-dit Saint Martin d'Arenc (il sera parfois appelé le Lazaret d'Arenc) est un établissement qui accueille, pour observation, mise en quarantaine ou traitement, les équipages, passagers et marchandises qui débarquent et qui descendent de navires provenant de ports soupçonnés d'abriter des foyers épidémiques, au premier chef, la peste.


Sur la page de titre figure une inscription au-dessus du fronton de l'entrée principale qui affirme la fonction centrale d'isolement de l'institution "Hic provida cura ! Dum lue infectos medicatur Morbi contagia ab integris arcet = Ici le soin est prudent : tandis qu'on soigne les malades de la peste, on détourne des bien-portants la contagion de la maladie" (trad. Rémy Burget, 2021).

La Lazaret de Marseille : la porte majeure, côté de la Joliette.

Pour éviter la contagion de la ville, un sévère et imposant règlement de près de 750 articles définit le rôle de chacun (personnels administratifs, soignants et confinés), les règles de vie commune jusqu'au moindre détail et le contrôle très strict de tout ce qui peut entrer ou sortir de l'établissement.

Le Lazaret fonctionnera pendant près de 2 siècles mais, impératifs économiques obligent, face à l'extension des installations portuaires de la Joliette, le Lazaret doit céder la place en 1850 : il est alors transféré au Frioul et reçoit en affectation l'hôpital de Ratonneau, l'éloignement de Marseille apparaissant comme la meilleure assurance contre les risques de contagion. Il fonctionnera jusqu'en 1928. De nos jours, le quai du Lazaret est le nom donné à la voie de circulation surplombée par le viaduc de la Joliette.

Références : Association des Amis du Patrimoine Médical de Marseille
--------
- Pr Georges François. Les Lazarets de Marseille (Association des Amis du Patrimoine Médical de Marseille)
- Pr Georges François. L'hôpital Caroline (Association des Amis du Patrimoine Médical de Marseille)

Provenance

BU médecine-odontologie (Marseille)
Fichiers
BUT-14033_Reglemens_intendance.pdf
Francois_Lazarets-Marseille.pdf

Citer ce document

“Reglemens à l'usage de l'intendance sanitaire de Marseille : suivis des loi, ordonnances, instructions ministérielles et autres documens concernant la police sanitaire,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 23 juillet 2021, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/760.

Formats de sortie

Position : 707 (292 vues)

Bibliographie

Embed

Copy the code below into your web page