Titre

Traicté de peste. Par M. N. de Valleriole D. en medecine

Sujet

Description

"Si putréfaction d'humeurs est nécessaire concourir en l'homme appesté" : nous pensons être bien loin des épidémies de peste du 17e siècle, ne le sommes-nous pas tout autant de la langue de ce traité de médecine ?

Créateur

Valleriole, François (1504-1580). Auteur
Roize, Jean (16..-1657? ; imprimeur-libraire). Imprimeur

Source

BU médecine-ondotologie (Marseille), cote BUT 12928

Éditeur

chez Jean Roize, imprimeur ordinaire de l'université (Aix)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : https://www.sudoc.fr/042832608
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BUT-12928_Valleriole_Traite-peste_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
[20]-364 [i. e. 362]-[2 bl.] p.
in-12

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/829

Couverture

Autre forme de titre

Traité de la peste. Par M. N. de Valleriole Dr en médecine (Tire modernisé)

Résumé

Sig. †6, *4, A-Gg6, Hh2. - Ornement au titre, bandeaux et lettres ornées gravés sur bois. - Pagination erronée : saut de la page 234 à 237 (Notes)

François Valleriole est âgé de 74 ans quand il rédige son traité sur la peste, ce qui explique sa longue expérience des épidémies, comme celle qui a touché le Piémont et l'Italie, en particulier Venise, de juin 1575 à décembre 1576. Longue carrière qu'il revendique en l'utilisant comme argument d'autorité contre ceux qui ne partagent pas son avis sur l'épidémie.

Le Lazzaretto Nuovo, île de la lagune de Venise de quarantaine préventive, (1468)

S'il n'y a rien d'absolument original à reprendre ce qui est connu ou supposé sur les 3 types de contagion possibles, à savoir une transmission par contact direct, par l'intermédiaire d'un objet contaminé ou encore par l'air que tout le monde respire, ce qui est notable est que ce texte, même s'il contient quelques expressions latines, ne se présente pas comme ouvrage académique et savant mais comme un traité accessible au plus grand nombre, au moins aux lettrés ayant les moyens ce genre d'ouvrages. Publié en français ancien 50 ans après la mort de l'auteur, un des plus anciens traités sur la peste, la majorité datant du 18e siècle à l'occasion de la Peste de 1720, il est plus adapté aux maladies dites populaires et plus soucieux de sa diffusion : c'est pour cela qu'il propose de nombreux remèdes accompagnés de leurs compositions précises et de la manière de les préparer (1).

François Valleriole (1504-1580)

Que ce document ait été imprimé en 1629 ne tient pas du hasard : cette année-là, la Cour de Parlement de Provence prend un arrêt contenant un Règlement sur le fait de la Peste du 17 Juillet 1629, un texte pointilleux de 34 pages qui ne contient pas moins de 127 articles !

1. La littérature médicale en français de 1601 à 1700 - Bibliothèques d'Université de Paris, Histoire de la santé

Provenance

BU médecine-odontologie (Marseille)
Fichiers
BUT-12928_Valleriole_Traite-peste.pdf

Citer ce document

Valleriole, François (1504-1580). Auteur et Roize, Jean (16..-1657? ; imprimeur-libraire). Imprimeur, “Traicté de peste. Par M. N. de Valleriole D. en medecine,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 30 novembre 2021, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/829.

Formats de sortie

Position : 806 (58 vues)

Bibliographie

Embed

Copy the code below into your web page