Titre

Etude sur le choléra de Marseille en 1865

Description

La peste ou le choléra ? A Marseille, si la peste a battu des records au 18e siècle, tout au long du siècle suivant, le choléra se classe en haut du podium : malgré toutes les précautions prises, comment expliquer ses réapparitions périodiques ?

Créateur

Laugier, J. (médecin). Auteur
Ollive, C. (médecin). Auteur

Source

BU médecine-ondotologie (Marseille), cote BUT 4648

Éditeur

Camoin (Marseille)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/020039360
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BUT-4648_Laugier_Etude-cholera_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
121 p.-[6] f. dépl.
24 cm

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/755

Couverture

Résumé

Ce document ne se veut pas être un traité théorique de plus : l'auteur revendique son expérience de terrain en apportant le témoignage d'un praticien qui travaille dans les quartiers pauvres du nord et du sud de la ville. Cette opposition et cette distance géographique renforcent sa démonstration : ses mesures s'appuient sur des conditions différentes et indépendantes. 

L'épidémie de choléra de 1852 à 1860
la 3ème grande pandémie historique mondiale la plus meutrière

Les facteurs favorables au développement du virus sont probablement liés à la température élevée et à la sécheresse. Mais, étude à l'appui, la cause déterminante la plus sérieuse et la plus certaine de sa propagation est la transmission d'individu à individu.

La clé de la virulence de l'épidémie : les conditions météorologiques. Seulement elles ? 

La conclusion de l'analyse du parcours de l'épidémie s'impose : le choléra vient d'Alexandrie (Egypte) et a été amené par les pélerins revenant de leur pélerinage à la Mecque (Arabie Saoudite, sous empire ottoman) et la contamination s'opère au niveau individuel.

Selon l'OMS, le choléra est directement responsable de plusieurs millions de morts alors qu'il est probablement l'agent infectieux le plus facile à combattre : ses recommandations se limitent à l'observation de quelques règles d'hygiène élémentaires simples et peu coûteuses comme faire bouillir l'eau, laver et éplucher les légumes, etc.

Provenance

BU médecine-odontologie (Marseille)
Fichiers
BUT-4648_Laugier_Etude-cholera.pdf

Citer ce document

Laugier, J. (médecin). Auteur et Ollive, C. (médecin). Auteur, “Etude sur le choléra de Marseille en 1865,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 2 août 2021, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/755.

Formats de sortie

Position : 662 (359 vues)

Bibliographie

Embed

Copy the code below into your web page