Titre

Histoire des thermes d'Aix-en-Provence

Description

Aix-en-Provence doit tout à ses sources thermales : son existence même, son statut de capitale de la Provence, des vestiges romains, un motif d'attractivité et ses retombées économiques...

Créateur

Joseph, Pierre. Auteur

Source

BU médecine-ondotologie (Marseille), cote BUT MS in-8°-3 (RES 12912)

Éditeur

s.n. (sl)

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : https://www.sudoc.fr/042833728
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BUT-MS-03_Joseph-Histoire-thermes_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
293-13 p. blanches
216 x 128 mm

Langue

Type

text
manuscrit
manuscript

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/778

Résumé

1 vol. relié, dos et coins cuir vert, plats imprimés, encre brune.

Mention sur une page de garde : "Le conservateur de la bibliothèque de Marseille certifie que la copie ci-contre des "Eaux thermales d'Aix" est entièrement conforme au manuscrit original que possède la dite bibliothèque et qui est inscrit au catalogue, lettres et mémoires de classification Fb,1, Marseille 20 août 1862, signé JB Thessier ?" (Note manuscrite)

Si les besoins en eau de la colonie romaine d'Aquae Sextiae (les eaux de Sextius) fondée par Caïus Sextius Calvinus en 122 av. J.-C. (1) et la création des bains sont attestés dès cette époque, il faudra attendre les 16e et 17e siècles pour que les médecins tentent de remettre en valeur ces sources tombées dans l'oubli depuis.

C'est donc au tout début du 18e siècle que les sources d'eaux chaudes suscitent à nouveaux l'intérêt des aixois suite à une découverte accidentelle des thermes romains proprement dits : "En 1705, le médecin-historien aixois Honoré-Maria Lauthier affirme que les Romains, « ayant découvert la grande source de ces eaux qu'on voit à présent au-dessous du couvent de l'Observance, ils firent bâtir en ce lieu de plus grands et de plus magnifiques bains, ce qu'on a reconnu à l'étendue des vieux fondements qu'on en a déterrés depuis environ une année. » La découverte archéologique daterait donc de 1704". (3).

Les thermes romains - Petit bassin (Aix-en-Provence)

On notera que le manuscrit présenté ici évoque également la mise au jour de cet ancien dégorgement (la source de l'Observance) qui procura une joie extraordinaire au peuple et attira une grande foule : commencé 10 ans plus tôt, l'achèvement de cet écrit à la toute fin de 1705 est donc bien contemporain de l'édition de l'ouvrage d'Honoré-Maria Lauthier, soit un an après cette même découverte qu'il corrobore et qui en retour confirme sa date de rédaction.

L'intérêt pour ces eaux minérales chaudes (33°) se poursuivra au cours des 19e et 20e siècles, autant pour ses vertus thérapeutiques que pour ses retombées économiques, mariant habilement culture, tourisme et bien-être, dans un ordre propre à chacun... Le 12 mars 1913, Aix-en-Provence est officiellement classée Ville Thermale, et rejoint ainsi  les 90 stations thermales que compte la France en ce début du 21e siècle, soit 110 établissements tous regroupés dans le Conseil National des Etablissements Thermaux (CNETh) chargé de l'amélioration et de la promotion de la médecine thermale.

Réfs
1 - Histoire des eaux d'Aix-en-Provence. Histoire des eaux d'Aix-en-Provence
2 - Histoire naturelle des eaux d'Aix en Provence, avec les avis & la methode necessaire de se servir de ces eaux utilement. Par Me Honoré-Maria Lauthier,  1705
3 - Thermes romains d'Aix-en-Provence, Histoire des thermes romains

Provenance

BU médecine-odontologie (Marseille)
Fichiers
BUT-MS-03_Joseph-Histoire-thermes.pdf

Collection

Citer ce document

Joseph, Pierre. Auteur, “Histoire des thermes d'Aix-en-Provence,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 11 mai 2021, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/778.

Formats de sortie

Position : 757 (70 vues)

Embed

Copy the code below into your web page

Bibliographie