Titre

éphémères en bibliothèque universitaire (Les) : traiter et valoriser. L'exemple du fonds de placards de positions de thèse du XVIIIe siècle de la bibliothèque universitaire de droit d'Aix-en-Provence

Description

Quand des affiches annoncent un évènement, elles n'ont plus réellement d'intérêt une fois qu'il est passé. Pourtant, les bibliothèques en ont archivé quelques unes : n'est-il pas paradoxal de vouloir conserver ce qui est éphémère ?

Créateur

Mienville, Caroline. Auteur
Luciani, Isabelle. Tuteur pédagogique
Burget, Rémy. Tuteur professionnel
Université d'Aix-Marseille (1409-1973). Organisme de soutenance

Source

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence), cote

Éditeur

Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence)

Date

Droits

conditions spécifiques d'utilisation
restricted use

Relation

pas de notice sudoc
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/Mienville-Caroline_Placards-18e_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
47 p. : ill.
30 cm

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/891

Résumé

Mémoire soutenu dans le cadre du Master 2 - Métiers des archives et des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques, 2019-2020

Dans ce mémoire, C. Mienville fait le point sur la définition même de ce singulier objet qu'est une affiche, ce document éphémère que l'on placarde sur les murs pour avertir un public, large ou restreint, public ou privé, de l'imminence d'un évènement, et interroge cette volonté, en apparence contradictoire, de préserver ces traces "occasionnelles". Quel statut documentaire, quelle valeur archivistique, quelle qualification bibliothéconomique, quel poids historique accorder à ces objets longtemps restés inclassables, baptisés placards, aveu d'une identité assez floue ?

Une annonce de soutenance de thèse de 1781
une affiche sur papier chiffon que d'aucuns apparenteraient à une relique

Ces documents très fragiles, en général de grand format, souvent abîmés, où support, texte et image ne font qu'un, ont parfois été conservés sur l'initiative de personnels de l'université, en dehors de toute consigne particulière et sans nécessairement s'inscrire dans un projet scientifique de conservation précis. Mais le plus souvent, ils ont été récupérés par de simples particuliers, ce qui explique aujourd'hui leur rareté et l'origine de quelques dons inespérés faits à l'université au début du 20e siècle.

Depuis plusieurs années, une nouvelle sensibilité s'est emparée de la question patrimoniale : l'image que l'institution universitaire a pu donner d'elle-même à travers ce support de communication publicitaire organisée autour d'évènements importants, sans être toutefois exceptionnels (soutenance de thèses, ouverture des cours, postes de professeurs vacants) fait à l'évidence partie intégrante de son histoire.

Provenance

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence)
Fichiers
Mienville-Caroline_Placards-18e.pdf

Citer ce document

Mienville, Caroline. Auteur et al., “éphémères en bibliothèque universitaire (Les) : traiter et valoriser. L'exemple du fonds de placards de positions de thèse du XVIIIe siècle de la bibliothèque universitaire de droit d'Aix-en-Provence,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 24 mai 2022, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/891.

Formats de sortie

Position : 857 (140 vues)

Bibliographie

Embed

Copy the code below into your web page