Titre

Compte-rendu du voyage de la Chambre de commerce en Turquie (15-30 mai 1934)

Description

Depuis les années 1920, la Turquie est le pays de l'Est de la Méditerranée qui se modernise le plus et le plus vite : Marseille y voit la perspective de matières premières, de produits agricoles et industriels et d'accords commerciaux.

Créateur

Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence. Auteur

Source

Bibliothèque droit Schuman (Aix-en-Provence), cote BUD 9030

Éditeur

Société anonyme du Sémaphore de Marseille (Marseille)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : https://www.sudoc.fr/065268938
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BUD-9030_CR-CCIMP-Turquie_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
66 p.
In-4°

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/1033

Couverture

Résumé

Quand, après deux jours et demi de voyage en train (partis de Marseille le mardi après-midi, ils passent par Milan, Venise, Belgrade et Sofia), les délégués descendent sur le quai de la gare de Sirkédji à Istanbul le vendredi matin, ils arrivent dans un pays en pleine modernisation : loin des images traditionnelles qu'ont les Européens de l'ancien Empire ottoman, le nouvel Etat turc de Mustafa Kemal Atatürk se veut moderne, laïque et bâti sur une administration forte qui maille un grand pays fier et nationaliste (superficie, près d'une fois et demi celle de la France), une modernisation entamée depuis 1923, pleine de références au "modèle" politique et administratif français, ce qui a tout pour rassurer nos représentants de commerce*.

Loin des clichés mais proche géographiquement, avec quasiment une frontière commune : le Liban et la Syrie ne sont-ils pas sous mandat français,  institué en 1920 par la Société des Nations ? Banalité, une mitoyenneté territoriale crée toujours soit des conflits, soit des rappochements. C'est cette seconde voie que suivront les deux pays, leurs bonnes relations les amèneront à cosigner la Convention de Montreux en 1936 (libre circulation dans les détroits du Bosphore et des Dardanelles) et permettront à la Turquie de récupérer le petit territoire du sandjak autonome d'Alexandrette enclavé dans le Nord-Ouest de la Syrie.

Un aller : l'Orient-Express, de Paris à Constantinople (Compagnie internationale des wagons-lits)

La relation de cette visite d'affaire ne donne pas lieu à l'habituel rapport administratif officiel, technique, argumenté, chiffré et documenté comme les aime tant la Chambre de Commerce de Marseille (tous les ans, elle en publie des milliers de pages) mais se présente sous la forme d'un journal de voyage agréable et léger avec ses étapes journalières aux saveurs raffinées de l'Orient-Express (à partir de Milan) pour l'aller.

Mais l'arrivée à Ankara marque le retour à la réalité, la délégation marseillaise est tout de même venue pour parler business et la liste des produits susceptibles d'être importés ou exportés ferait saliver tout négociant français ou turc normalement constitué :
  1. Produits de régime
  2. Amandes
  3. Conserves
  4. Produits Chimiques
  5. Noisettes
  6. Produits du sol turc
  7. Liqueurs et spiritueux
  8. Chocolats
  9. Fèves
  10. Huileries
  11. Tuileries
La CCIMP, qui ne perd jamais ses intérêts de vue,  conclut ces rencontres et ces échanges en rappelant l'existence de son Institut Technique Supérieur, de son Ecole d'Ingénieurs et de son  Ecole de Commerce de Marseille où "les sujets turcs sont traités en véritables amis" : une propagande sympathique serait grandement appréciée ! Si certains dossiers comme les travaux publics et les questions maritimes sont trop stratégiques et nationaux pour être traités à ce niveau, la Chambre de Commerce et d'lndusrie d'Istanbul, comme toutes les Chambres consulaires turques, ne peut s'engager qu'après l'avis des services centraux d'Ankara. Ce qui n'empêche pas, l'euphorie aidant, d'évoquer la construction d'une Chambre de Commerce turque à Marseille (à l'exception de la mention d'un Pavillon de Tourisme turc à proximité du Consulat de Turquie à Marseille, la question d'en faire une destination touristique pour les Français ne semble pas avoir été directement abordée).


Et un retour : le Théophile Gautier (Compagnie des Messageries Maritimes, Marseille)

Le retour sera plus plaisant encore et se fera dans l'ambiance détendue d'une croisière à bord du paquebot le Théophile Gautier de la Compagnie des Messageries Maritimes (de Marseille).

Avec Istanbul, ses quartiers historiques en Asie et son quartier moderne des affaires en Europe, la Turquie est à la jointure de deux continents, un carrefour stratégique dont elle tente de tirer profit en toutes occasions. Une situation géopolitique qui séduit tout autant qu'elle inquiète : son adhésion à l'Europe, qu'elle demande officiellement et sans succès depuis le milieu des années 1980, ouvrirait les portes de l'Asie au Vieux Continent (et des frontières communes avec plusieurs pays du Moyen-Orient) mais en ferait également son pays le plus peuplé... Avec un courage admirable, les indécis confient aux générations futures le soin de décider de l'avenir de l'UE.

* Le traité de paix de Sèvres, signé le 10 août 1920 entre les Puissances alliées et associées et la Turquie ne sera jamais ratifié et sera remplacé par le traité de Lausanne, signé le 24 juillet 1923.

Couverture spatiale

Compte-rendu du voyage de la Chambre de commerce en Turquie (15-30 mai 1934)
- Feuille [Istanbul] ; - ; [1914-1915], ISBN : A81_46. Série : Istanbul (Turquie) - Env. de, Topographie, 1:25 000, 1914-1915, 51 + 2 feuilles
- Lien vers la page : http://www.cartomundi.fr/site/E01.aspx?FC=80543
Fichiers
BUD-9030_CR-CCIMP-Turquie.pdf

Citer ce document

Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence. Auteur, “Compte-rendu du voyage de la Chambre de commerce en Turquie (15-30 mai 1934),” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 23 février 2024, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/1033.

Formats de sortie

Géolocalisation

Position : 986 (368 vues)

Embed

Copy the code below into your web page