Titre

Histoire de l'expansion coloniale de la France depuis 1870 jusqu'en 1905

Description

Après sa défaite contre la Prusse en 1870, la Troisième République naissante cherche des débouchés extérieurs : quand "la colonisation devient aux hommes d'Etat français comme l'Évangile des temps nouveaux", bâtir un Empire devient une évidence...

Créateur

Gaffarel, Paul (1843-1920). Auteur
Exposition coloniale (1906 ; Marseille). Éditeur scientifique

Source

BU des Fenouillères - Arts, lettres et sciences humaines (Aix-en-Provence), cote ZK 0000002122

Éditeur

Barlatier (Marseille)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/261238256
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BULA-ZK0000002122_Expo-coloniale_1905_T11_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
440 p. : cartes
28 cm

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/874

Autre forme de titre

Exposition coloniale de Marseille 1906 / [directeur] Jules Charles-Roux... [et al.]. Histoire de l'expansion coloniale de la France depuis 1870 jusqu'en 1905
Histoire de l'expansion coloniale de la France depuis mille-huit-cent-soixante-dix jusqu'en mille-neuf-cent-cinq (Autre titre)

Résumé

- Exposition coloniale de Marseille, 1906 ; 11 (Appartient à la collection)
- En avant-titre : Exposition coloniale de Marseille, 1906 (Notes)

Après la désastreuse guerre franco-prussienne, la France cherche à redémarrer son économie et des débouchés extérieurs. L'auteur, professeur à l'Université d'Aix-Marseille, retrace ces décennies de quête où frustration et nationalisme revanchard (perte de l'Alsace-Lorraine) galvanisent certains politiques : "alors la grande idée de la colonisation s'imposa à nos hommes d'État et devint comme l'Évangile des temps nouveaux" (préface, 1905).

Paul Gaffarel (1892-1904)

A l'époque, le domaine colonial français est plutôt restreint : en Afrique, l'Algérie, la vallée du Sénégal, quelques comptoirs épars sur la côte de Guinée, quelques îles près de Madagascar, Obock et La Réunion, en Amérique, la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Pierre et Miquelon et en Océanie enfin, la Nouvelle-Calédonie et Tahiti et quelques archipels. Bref, une misère...

Mais à partir de 1870, la Troisième République se lance dans une véritable renaissance coloniale : elles soumet l'Annam, conquiert le Tonkin, annexe le Laos, étend son protectorat à la Tunisie et aux Comores, occupe Madagascar, agrandit démesurément son domaine dans le Sahara, le Soudan, la Guinée, la Côte d'Ivoire, le Dahomey, la côte des Somalis, fonde une France nouvelle qui s'étend de l'Atlantique et du Congo au lac Tchad, rachète Saint-Barthélemy, annexe les archipels océaniens... Rien que ça.

Un tour d'horizon de plus de 400 pages qui se veut exhaustif mais très mal desservi par une illustration paresseuse, limitée à moins d'une dizaine de cartes isolées, assez ternes et sommaires, peu lisibles et de petit format et qui n'aide pas à comprendre la dimension mondiale de cette expansion nationale.

Dahomey (carte du début 20e siècle)

Une vision d'historien qui aurait gagné à accorder davantage de place à la géostratégie (rivalité avec les autres empires coloniaux, anciens comme celui de l'Angleterre ou émergents comme celui de l'Allemagne) et à la géographie, pourtant essentielle à la compréhension de cette inflation territoriale. On peut d'autant plus le regretter que cette très sérieuse synthèse, faite dans une relative urgence (l'ouvrage, qui contient des données d'actualité, sort l'année précédant l'Exposition de 1906 et bien avant toutes les autres études de cette collection), et qui dénonce  une certaine désinvolture politique "La question coloniale a presque toujours été traitée en France avec une regrettable légèreté" est ponctuée de remarques des plus intéressantes comme celle, assez intrigante, à propos de l'Océanie "dans ce mystérieux Pacifique où bientôt peut-être se règleront les destinées de l'humanité" et qui fait écho à cette allusion au futur canal de Panama (c'est seulement en 1904 que les États-Unis réouvrent le chantier du percement de l'isthme après l'échec des français, pour l'achever seulement en 1914). Ou encore cette inquiétude d'une réelle défense nationale des possessions lointaines (objet d'une courte et dernière partie) qui suppose des investissements défensifs, un armement moderne, une armée régulière : des questions qui ne font pas toutes partie du passé (forces de projection, forces d'intervention rapide sur les théâtres d'opérations extérieures, ...).

Provenance

BU des Fenouillères - Arts, lettres et sciences humaines (Aix-en-Provence)
Fichiers
BULA-ZK0000002122_Expo-coloniale_1905_Tome 11.pdf

Citer ce document

Gaffarel, Paul (1843-1920). Auteur et Exposition coloniale (1906 ; Marseille). Éditeur scientifique, “Histoire de l'expansion coloniale de la France depuis 1870 jusqu'en 1905,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 27 septembre 2022, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/874.

Formats de sortie

Position : 844 (344 vues)

Bibliographie

Embed

Copy the code below into your web page