Titre

colonies françaises au début du XXe siècle : cinq ans de progrès, 1900-1905 (Les). Tome I, Algérie, par F. Nicollet,... & G. Valran,.... Tunisie, par E. Toutey,... ; préface et introduction Paul Masson,...

Description

A la fin du 19e siècle, la colonie de peuplement montre ses limites et laisse place à un nouveau modèle de colonisation qui prône une association davantage bienveillante avec les indigènes et probablement plus efficace que leur exploitation brutale

Créateur

Nicollet, François-Napoléon (1853-1930). Auteur
Valran, Gaston (1857-1943). Auteur
Toutey, Émile (18..-1928). Auteur
Masson, Paul (1863-1938). Préfacier, etc.
Exposition coloniale (1906 ; Marseille). Auteur

Source

BU des Fenouillères - Arts, lettres et sciences humaines (Aix-en-Provence), cote ZK 0000002112

Éditeur

Barlatier (Marseille)

Date

Droits

domaine public
public domain

Relation

Notice du catalogue : http://www.sudoc.fr/259739359
Vignette : https://odyssee.univ-amu.fr/files/vignette/BULA-ZK0000002112_Expo-coloniale_1906_T1_vignette.jpg

Format

application/pdf
1 vol.
497 p. : cartes, graph.
28 cm

Langue

Type

text
monographie imprimée
printed monograph

Identifiant

https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/846

Autre forme de titre

Algérie, par F. Nicollu & G. Valran (Autre titre)
Tunisie, par E. Toutey (Autre titre)
colonies françaises au début du 20e siècle, cinq ans de progrès, 1900-1905 (Les) (Autre titre)
Exposition coloniale de Marseille 1906 / [dir.] Jules Charles-Roux... [et al.]. Les colonies françaises au début du XXe siècle : cinq ans de progrès (1900-1905). Tome I, Algérie / par F. Nicollet,... & G. Valran,.... Tunisie / par E. Toutey,... ; préface et introduction Paul Masson,...

Résumé

Exposition coloniale de Marseille, 1906; 1 (Appartient à la collection)

Si ce document s'attarde sur le développement des deux principales colonies françaises, l'Algérie et la Tunisie, sa très longue introduction consacrée à la colonisation française au début du 20e siècle en propose un bilan des plus intéressants et non dénué de recul.

Le 19e siècle s'achève sur l'émergence d'un nouveau regard politique plus critique sur la colonisation française : des théories nouvelles analysent les limites des colonies de peuplement (celles d'Afrique du Nord, par ex.) dans leur volonté d'organiser à l'européenne la société civile et d'imposer de nouveaux modes de production qui excluent les populations indigènes. Ces théories ne sont pas étrangères à la prise de conscience qu'un modèle qui se prive des connaissances et du savoir-faire des populations locales et qui bouleverse sans ménagement les cultures traditionnelles risque d'être difficilement reproductible dans les nouveaux territoires que la France convoite et possiblement contre-productif, notamment dans le domaine agricole.

Cette prise de conscience ne se réduit pas au constat cynique que l'asservissement brutal n'assure pas toujours la plus forte productivité : un territoire colonisé, ce n'est pas seulement des matières premières à volonté et de la main d'œuvre peu coûteuse. Elle se double de la prise en compte des souhaits d'émancipation plus ou moins exprimés par les populations locales. Il s'agit là d'un tournant majeur, exposé à plusieurs reprises dans les discours et les débats qui auront lieu au cours de l'Exposition : la France doit adopter une approche plus humanitaire de ses colonies et encourager une attitude de bienveillance. Si la mission civilisatrice de la France est de plus en plus évoquée, en toute sincérité chez certains humanistes, comme simple alibi pour les chantres de la supériorité de la civilisation occidentale chez d'autres, l'introduction prône une véritable politique d'association des populations indigènes au niveau de l'administration (cet aspect s'accentuera après l'engagement des troupes coloniales dans la Guerre 1914-1918).

L'auteur ne peut cependant occulter l'objectif principal de l'Exposition de 1906 : la promotion de l'Empire colonial au niveau économique et commercial et le rôle de la métropole dans le développement de ses colonies. A noter, en plus des données statistiques classiques de la production minière, industrielle et agricole et de l'état des infrastructures (réseau routier et ferré, par ex.), de nouvelles considération comme le réseau des écoles.

Les lignes télégraphiques, indicateur dès la fin du 19e siècle d'un certain niveau de développement (Colonies françaises -1898-1904)

Si la métropole attache tant d'importance au développement de ses colonies, c'est qu'elle prend conscience que ses territoires d'outre-mer ne sont pas seulement des réservoirs de richesses plus ou moins dociles mais aussi un espoir de nouveaux débouchés dans un monde qui s'annonce de plus en plus concurrentiel. 

Importations et exportations dans le commerce colonial (Colonies françaises, 1895-1904)

Quant au progrès apporté par les colons au cours des années 1900-1905 et annoncé dans le sous-titre, bien des autochtones ont dû penser que les bonnes intentions des uns peuvent devenir un enfer pour les autres...

Couverture spatiale

colonies françaises au début du XXe siècle : cinq ans de progrès, 1900-1905 (Les). Tome I, Algérie, par F. Nicollet,... & G. Valran,.... Tunisie, par E. Toutey,...
- Feuille Bizerte ; II ; 1887 ; France. Service géographique de l'armée, ISBN : ]A73_02_1887a. Levés de 1881 à 1887 - Carte de reconnaissance
- Lien vers la page : http://www.cartomundi.fr/site/E01.aspx?FC=43100

Provenance

BU des Fenouillères - Arts, lettres et sciences humaines (Aix-en-Provence)
Fichiers
BULA-ZK0000002112_Expo-coloniale_1906_Tome 1.pdf

Citer ce document

Nicollet, François-Napoléon (1853-1930). Auteur et al., “colonies françaises au début du XXe siècle : cinq ans de progrès, 1900-1905 (Les). Tome I, Algérie, par F. Nicollet,... & G. Valran,.... Tunisie, par E. Toutey,... ; préface et introduction Paul Masson,...,” Bibliothèque numérique patrimoniale, consulté le 5 décembre 2022, https://odyssee.univ-amu.fr/items/show/846.

Formats de sortie

Géolocalisation

Position : 583 (650 vues)

Bibliographie

Embed

Copy the code below into your web page